En quelques années, la commune de Bons-en-Chablais est passée du statut de bourg à celui de petite ville en raison de :

- sa situation géographique, Bons-en-Chablais étant implantée sur l’axe Thonon-Annemasse, à mi-distance entre ces deux villes
- ses commodités, équipements et services.

Avec l’augmentation démographique, du trafic routier local et surtout de transit, le constat est là ; il est devenu difficile de se déplacer et de stationner à certaines heures sur la commune !

Forte de ce constat, la municipalité a engagé une réflexion d'ensemble afin de définir une stratégie globale et cohérente à court et moyen terme, en matière de déplacement, de circulation et de stationnement. Chacun doit avoir sa place et piétons, cyclistes et automobilistes doivent pouvoir cohabiter en bonne intelligence.

Cette démarche aboutira notamment à la validation du Schéma d’organisation des déplacements qui prendra en compte, entre autres, la future Zone d’Aménagement Concertée, la ZAC des Prés de la Colombière, située entre le chef lieu et Saint-Didier et ses nouvelles voiries, le secteur de l’ancien terrain de football voué à la construction ou encore le pôle « Gare ».
Les voies communales seront alors requalifiées en voirie structurante ou de desserte avec certaines zones de limitation de vitesse.

Chaque nouveau projet d’aménagement tient compte des recommandations de ce schéma.
Bons-en-Chablais peut être qualifié de petite ville à la campagne. Bien desservie par le réseau routier départemental, elle bénéficie aussi d’un réseau de chemins communaux, ruraux et forestiers (à mettre en valeur), voués à la promenade ou aux déplacements doux.

 

Téléchargez le Plan du schéma des déplacements

Téléchargez le Plan du schéma des déplacements doux

 

NB : Concernant le secteur de LANGIN, le schéma « local » des déplacements n’a pas encore été arrêté.

 

Se déplacer, c’est aussi l’ « Accessibilité des voiries » :
Conformément aux exigences des services départementaux, la municipalité a commandé un rapport d’accessibilité des voiries. Ce document répertorie tous les  « points noirs » de la commune qui doivent être traités afin de faciliter le déplacement des piétons et des personnes à mobilité réduites ou souffrant d’autres handicaps.
A ce jour, la mise en conformité des cheminements est réalisée en grande partie.