Le secteur de la gare est au carrefour des enjeux de développement de la mobilité et du déploiement de l’urbanisation.

Si tous les projets d'aménagement du territoire à 10-15-30 ans font de Bons-en-Chablais un point de centralité, c'est entre autres parce que la commune dispose d'une gare.

Urbanisation et mobilité sont au cœur de la réflexion pour l'aménagement du secteur.

L'objectif est de :

  • Créer une gare urbaine, en développant l'offre de logements et de services et les cheminements piétons et cyclistes pour en faciliter l'accès des habitants de Bons-en-Chablais.

L'aménagement prochain de la ZAC des Prés de la Colombière avec la construction de 270 logements neufs, mais aussi de services et commerces, s'inscrit dans cette démarche : l'idée est de créer un lieu facile d'accès et convivial.

A proximité, la Communauté de Communes du Bas-Chablais a décidé de doubler la surface de la Zone d’Activités Economiques des Bracots : accueillant à ce jour 35 entreprises et 650 emplois, elle est amenée à se développer dans les années à venir et pourrait absorber une partie des 1000 emplois supplémentaires prévus à Bons-en-Chablais d'ici 2030.

  • Créer une interface multimodale capable de répondre aux enjeux de mobilité du Grand Genève.

Le cadencement des trains en gare de Bons-en-Chablais complètera les services ferroviaires du CEVA (Cornavin-Eaux Vives-Annemasse).

La réflexion s'articule également autour de la connexion entre la gare et l'accessibilité des autres modes de transport.

Outre les parkings P+R et B+R (vélos) déjà réalisés, le service de Transport A la Demande (TADispo), apporte déjà une réponse adaptée à la dimension rurale du territoire, en lien avec la centralité de la gare.